lundi 20 août 2007

Karl POPPER , John CONDRY ; La Télévision : un danger pour la Démocratie ,1993 ; qu'en est-il en 2007 ?


Cet extrait du livre de Karl POPPER ( 1902 -1994),publié en 1994 aux Editions Anatolia nous permet de situer le point de vue de l'auteur sur un problème , qui a posé à cette époque une interrogation unanime dans le monde de l'éducation . Actuellement , avec le développement de l' Internet (de la toile ) et des blogs ! , le réalisme de Popper et son constat , sont-ils toujours d'actualité ? Cette grave et sérieuse question mérite d'être posée. Les propos de ces deux penseurs ,universellement connus , devront être analysés et commentés . Nous vous recommandons de lire ce petit ouvrage d'une centaine de pages, qui traite d'une façon remarquable ce sujet passionnant .
En voici un passage : (p. 56)

..."La télévision vit dans le présent ; elle ne respecte pas le passé et montre peu d'intérêt pour le futur . En encourageant les enfants à vivre coupés du passé et de l'avenir , la télévision a une influence désastreuse . L'une des fonctions premières de l' éducation , à la maison comme à l'école , est de montrer combien le passé et l'avenir sont liés ,comment le présent découle des événements passés , et comment l'avenir se rattache à l'un et à l'autre.
La télévision est gouvernée par l'heure .
A la fin d'une émission ,toutes les intrigues doivent être résolues ,et les incertitudes levées . Le moment est venu de vendre des produits . Ainsi , l'horloge commande le passage d'une émission à une autre, et à d'autres produits . Sous cet aspect au moins la télévision rappelle l'école . Lorsqu'un élève vient à s'intéresser à un sujet particulier, ou bien lorsqu'une discussion attrayante ou stimulante commence juste avant que la sonnerie ne retentisse, il n'y a plus qu'à se soumettre à la tyrannie de l'horloge .

L'heure est passée : on change de sujet .De telles attitudes ont pour effet de minimiser l'intérêt et de gêner l'apprentissage ; elles enseignent aux enfants à tout aborder de façon superficielle . Quoi d'étonnant à ce que les maîtres fassent état du manque de concentration de leurs élèves, et du fait que ceux-ci ne parviennent pas à faire un travail de longue haleine, même lorsqu'il s'agit de sujets qu'ils ont eux-mêmes choisi d'étudier ? Ni la télévision ni l'école n'éduquent l'intérêt des enfants au-delà d'une certaine durée . Ce qui n'encourage pas la recherche du savoir .

La télévision ne fait preuve d'aucune véritable curiosité , et celle-ci fait souvent défaut aux enfants qui sont habitués à la regarder longtemps . Système omniscient ( qui paraît tout savoir ,universel) par excellence , elle ne laisse aucune place au mystère . Il faut du temps pour percer les vrais mystères ; cela suppose aussi au départ de véritables connaissances et des situations réelles pour les stimuler ..." (voir les expérimentations proposées par Gerboise dans ce blog)

Gerboise interrompt ici sa citation ; ce qui suit , et ce qui précède est enrichissant et vous apportera un foisonnement d'observations et de constats efficients , pour votre réflexion, inimaginables ; les auteurs critiquent et surtout construisent et proposent des solutions étonnantes et remarquables . Ce petit ouvrage débordant de réalisme et d'enseignements , ne coûtait que 69 francs ! Bien à vous , Gerboise


1 commentaire:

Mairi a dit…

Thanks for writing this.