jeudi 24 juillet 2008

La leçon de piano: interactions entre deux mondes, celui de l'espace et celui du temps; donc celui de la lumière et celui des ondes sonores .

Serge Rachmaninoff , compositeur, pianiste et chef d'orchestre russe . Portrait de Serguëi Vassilievitch Rachmaninov par Konstantin Somov, 1925 .
Jeunes Filles au piano, Tableau de Pierre-Auguste Renoir, 1892, huile sur toile, 116 x 90 cm, Paris, musée d'Orsay. Le thème de la musique de cette peinture, avec l'idée d'harmonie et du pouvoir évocateur visuel et sonore qui l'accompagne, nous plonge dans les Préludes de Serge RACHMANINOFF, [ 1873-1943] , le Matin, Au Crépuscule ...

L'architecture, la sculpture, la peinture requièrent l'espace comme donnée primordiale de leur existence : la musique requiert le temps .
D'un seul coup d'œil nous pouvons appréhender la globalité du plus vaste tableau - ou même de l'ensemble des fresques du plafond de la Chapelle-Sixtine (Chapelle du Vatican, tirant son nom du pape Sixte IV qui la fit élever par Giovani de Dolci en 1473 et décorer par Botticelli ...) ; appréhension très insuffisante, bien sûr, et qui appelle une plus longue contemplation , tout autant que l'examen de chaque détail . Mais il est exclu qu'un seul "coup d'oreille" (!) nous livre la globalité de la plus brève des œuvre musicale imaginable [ un seul son ne pourrait constituer un fait musical qu'au sein des plages de silence qui l'environnerait] .

Un monde de sons et de bruits nous entoure, témoignages de la nature vivante . Un autre monde d'images et de couleurs nous permet de percevoir notre environnement visuel et de l'associer à cet autre monde auditif, l'un constitué d'ondes lumineuses qui impressionne notre oeil, l'autre, d'ondes sonores qui vont vibrer les différentes parties de notre appareil auditif .

" Je ne puis écrire un poème : je ne suis pas poète, écrit Mozart à son père . Je ne puis disposer mes phrases d'une façon tellement artiste qu'elles diffusent tour à tour de l'ombre ou de la lumière : je ne suis pas peintre . Je ne puis exprimer par des gestes et des pantomimes mes pensées et mes sentiments : je ne suis pas danseur . Mais je le puis par les sons : je suis musicien" .

Un musicien aujourd'hui oublié, Lesueur, dont Berlioz fut l'élève, soutient dans ses écrits que l'objet de la musique est de peindre . Non pas de décrire ou d'évoquer des sentiments, mais d'imiter des événements, des paysages, des êtres ou des objets . Il rangeait la musique au nombre des arts d'imitation .
De tous temps, en effet, les musiciens ont combiné les sons de telle sorte que des analogies apparaissent entre ces sons, d'une part, et, d'autre part, les contours, les mouvements, les couleurs des choses réelles .

"On pourrait citer d'innombrables exemples de ces ~peintures ~ plus ou moins fidèles, plus ou moins réussies, depuis le célèbre Chant des oiseaux, de Janequin, où quatre voix groupées selon certains rythmes rappellent les cris enivrés du petit peuple ailé, par une belle matinée de printemps, jusqu'à la puissante locomotive lancée à cent kilomètres à l'heure que M. Honegger nous décrit dans son poème symphonique Pacific 231 . Un grand compositeur russe, Moussorgsky est l'exemple le plus typique peut-être d'un génie uniquement descriptif : il n'écrivait de musique que pour décrire, avec le maximum d'exactitude, les êtres et les choses" .

Mais entre les objets et les sons la différence reste essentielle . Et la description par les notes sera toujours bien vague à côté de celle qu'on peut tenter au moyen des mots, du crayon ou du pinceau : la musique est l'art de penser avec les sons . Le rapport de l'homme aux œuvres d'art , quelles qu'elles soient, peut être considéré, analysé du point de vue de la conception, de la réalisation et du point de vue de la méditation, de la considération admirative : de l'émerveillement, parfois de l'extase . L'être humain se réalise dans la création, mais également dans la contemplation . Ce que l'œuvre fait naître, c'est à la fois un témoignage sur un genre d'activité hautement organisée d'un temps et d'un lieu et un témoin de la manière dont l'homme ici et maintenant entend, voit et comprend, dont il satisfait les besoins artistiques qui sont de tous les temps .

Voici ce que nous pouvions exprimer , dans ce premier billet concernant nos sensations parmi les plus précieuses qui nous conduisent aux perceptions du monde qui nous environne, et que nous pouvons représenter selon nos désirs, notre attirance, notre volonté d'agir, et nos dons personnels qui seront mis en valeur en fonction des contextes rencontrés . Ils seront à l'origine de ces hasards complexes qui nous feront écrire toutes sortes de mémoires, peindre , exprimer ce qui nous touche au fond de notre âme , travailler la matière amoureusement avec nos mains et nos outils , ou créer, exécuter, interpréter de la musique, des pièces de théâtre , des comédies, des danses , des pantomimes qui nous feront vibrer jusqu'aux tréfonds de notre être :

Représentations inconscientes de notre personnalité, de ce qui caractérise ce que nous sommes authentiquement, chacun d'entre nous ! Révélations intimes ?

Bien à vous, Gerboise .

1 commentaire:

Gratuit a dit…

Un grand merci pour ce blog très riche en contenu